Menu
Search
Main SiteGandhara ConnectionsVase Corpus (CVA Online)
Search

S973, Un Soldat qui monte à cheval, mettant le pied droit sur un crampon qui est à une certaine hauteur au bas de fa pique. C' est une chose connue, que les Anciens n' avoient point l' usage des Etriers, mais personne n' a encore remarqué qu' ils avoient au moins quelque commodité pour suppléer à ce défaut. Cette pierre éclaircit en même tems un passage de Xénophon qui a fait mention de cette façon de monter à cheval, mais de maniére que personne ne l' a entendu jusqu' ici. Dans son livre( ) sur l' Art du Manége, où il enseigne comment il faut monter à cheval, il dit " qu' en/prémier lieu le Cavalier doit empoigner avec/la main gauche la partie inférieure du mors,/(qui s' appelle en François les branches, où/s attachent les rénes, qui sont tenues par la/chaine au dessous, ce que le Grec exprime par/XXX.) Mais qu' il doit observer de ne pas/la prendre avec trop de roideur, afin que com-/me il est obligé, ou de se prendre aux crins/qui sont près des oreilles pour s' éléver, ou/de s' élancer de la pique pour monter, il ne/fasse pas bouger le cheval." Monter à cheval avec la pique, see dit en Grec XXXX. Il ne faut pas confondre cette phrase avec( ) XXX, qui étoit un terme militaire, & XXX, signifioit un mouvement à la droite, qu' on appelloit ainsi à cause de la pique que l' on portoit de cette main, de la même façon que XXX le signifioit à la gauche, à cause du bouclier que l' on portoit de ce coté.

  • Record Number: 40007934
  • Sub-database: Winckelmann, Stosch
  • Reference Number: S973
  • Material of Original Gem: Grey jasper
  • Description: Un Soldat qui monte à cheval, mettant le pied droit sur un crampon qui est à une certaine hauteur au bas de fa pique. C' est une chose connue, que les Anciens n' avoient point l' usage des Etriers, mais personne n' a encore remarqué qu' ils avoient au moins quelque commodité pour suppléer à ce défaut. Cette pierre éclaircit en même tems un passage de Xénophon qui a fait mention de cette façon de monter à cheval, mais de maniére que personne ne l' a entendu jusqu' ici. Dans son livre( ) sur l' Art du Manége, où il enseigne comment il faut monter à cheval, il dit " qu' en/prémier lieu le Cavalier doit empoigner avec/la main gauche la partie inférieure du mors,/(qui s' appelle en François les branches, où/s attachent les rénes, qui sont tenues par la/chaine au dessous, ce que le Grec exprime par/XXX.) Mais qu' il doit observer de ne pas/la prendre avec trop de roideur, afin que com-/me il est obligé, ou de se prendre aux crins/qui sont près des oreilles pour s' éléver, ou/de s' élancer de la pique pour monter, il ne/fasse pas bouger le cheval." Monter à cheval avec la pique, see dit en Grec XXXX. Il ne faut pas confondre cette phrase avec( ) XXX, qui étoit un terme militaire, & XXX, signifioit un mouvement à la droite, qu' on appelloit ainsi à cause de la pique que l' on portoit de cette main, de la même façon que XXX le signifioit à la gauche, à cause du bouclier que l' on portoit de ce coté.

Link to this record using the address https://www.beazley.ox.ac.uk/record/E95DCD53-DBA6-4E23-87CA-58D0F9C8DEEA

Site map Copyright Accessibility Privacy statement Contact us
Gandhara Connections
Gandhara Connections on Facebook
Gandhara Connections on Twitter
Back to top